Retour aux anciennes méthodes

L’opposante russe Larissa Arap, internée contre son gré depuis presque un mois, a confirmé que sa privation de liberté était liée à ses déclarations en juin dernier sur des actes de violence infligés à des malades mentaux dans une clinique du pays.

Un journaliste de Reuters a pu joindre par téléphone Larissa Arap, internée de force depuis le 5 juillet dernier dans un hôpital psychiatrique de la ville de Mourmansk, près du cercle polaire.

Les contours de cette affaire demeurent toujours flous mais déjà de nombreuses voix se sont élevées en Russie pour dénoncer un retour aux pratiques soviétiques d’enfermement des dissidents datant l’époque de la Guerre Froide.

Visiblement fatiguée mais gardant un discours cohérent, Arap a confié que ses problèmes avaient commencé lorsqu’elle était venu récupérer chez son médecin des documents attestant de sa bonne santé morale, ceci pour le renouvellement de son permis de conduire.

Le médecin lui aurait alors demandé si elle était à l’origine d’un article de presse publié en juin où étaient dénoncés des viols et des mauvais traitements infligés à des malades mentaux dans un hôpital psychiatrique de la région. Arap aurait alors acquiescé, avant d’être prise au piège.

"Elle (le médecin) a appelé la police. Ils m’ont emmenée de force, puis m’ont jetée dans une ambulance. Ils m’ont conduite ici où j’ai été battue", a pu confier Arap après avoir emprunté le téléphone mobile d’un autre patient de l’établissement.

"Je ne me sens pas bien mais j’essaie de tenir le coup", a-t-elle ajouté.

Une proche de l’opposante, Elena Vassilieva, qui a pu rendre visite à Arap a déclaré que des médecins lui avaient injecté de force des médicaments. Le responsable de la clinique a refusé de répondre à toute question concernant cette affaire.

"Tout cela, c’est à cause de l’article publié dans le journal", a estimé l’opposante, décrite comme terriblement affaiblie par un photographe de Reuters qui a pu se rendre sur place.

Le Front civique unifié, dont Arap fait partie, a annoncé mardi que le médiateur des droits de l’homme russe allait ouvrir une enquête sur les circonstances de cet internement.

Source : Reuters via Yahoo news
Photo : Kasparov.ru

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Russie32
Russie12
Russie37
Russie34
Russie04
Russie35
Russie44
Russie23
Russie31
Russie15
Russie20
Russie45