Mort pour ses idées

Une nouvelle victime du régime poutinien vient de succomber à ses blessures. A la veille de la marche du désaccord du 23 novembre à Moscou, Iouri Tchervotchkine, membre actif du Parti national-bolchevique et membre de la liste l’Autre Russie à l’élection législative, a été battu à mort par quatre agents de la direction de lutte contre le crime organisée (OuBOP). Une heure avant son agression, se sachant suivi, il a téléphoné à la rédaction de Sobkorr.ru pour donner leurs noms. Il les connaissait bien, car ils l’avaient déjà arrêté plusieurs fois, lors de différentes actions, notamment pour la défense des droits de l’homme. Fait troublant, pouvant confirmer la thèse d’un passage à tabac par les agents de l’OuBOP : rien n’a été dérobé après l’agression (ni l’argent, ni le téléphone portable, ni les documents). Malgré une très lourde opération, le traumatisme crânien de Iouri Tchervotchkine était trop important et il a succombé à ses blessures aujourd’hui.

Alexander Averine, membre du Comité exécutif de la coalition l’Autre Russie a notamment déclaré que l’attaque de Tchervotchkine était liée aux répressions du régime de Poutine contre les Marches du désaccord.

Il faut que chacun sache qu’aucune opposition n’est tolérée en Russie.

Source : Novaïa Gazeta et le blog des Marches du désaccord

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Russie23
Russie18
Russie25
Russie12
Russie28
Russie33
Russie10
Russie37
Russie22
Russie19
Russie01
Russie16