La forêt de Khimki est toujours menacée de destruction

La protection de la forêt de Khimki dans la banlieue de Moscou avait déjà été évoquée à l’occasion de l’organisation d’un concert il y a bientôt 1 an. Pour rappel, les autorités souhaitent faire passer le tracé d’une autoroute entre Moscou et Saint-Pétersbourg au milieu de cette forêt, les habitant s’y opposent pour des raisons écologiques.

Le 13 novembre, l’un des principaux défenseurs de cette zone boisée, le rédacteur en chef du journal Khimkinskaïa pravda, Mikhaïl Beketov, a été violemment battu par des inconnus et laissé pour mort devant sa maison. Il avait déjà reçu des menaces de mort, sa voiture avait été incendiée et il avait été mis en examen pour "diffamation". Pour beaucoup, l’origine de ces violences sont les autorités locales qui n’apprécieraient pas beaucoup ses nombreux articles critiques contre la destruction de la forêt. Aujourd’hui, les nouvelles sur son état de santé n’étaient pas bonnes, son état a empiré.

Du côté du mouvement Défense écologique de la région de Moscou, un groupe d’initiative a été créé pour organiser un référendum local. S’il est accepté par la commission électorale locale, la question sera la suivante : "Êtes-vous pour ou contre interdire aux administrations locales du district urbain de Khimki de décider de la localisation de l’autoroute Moscou-Saint-Pétersbourg sur le territoire du parc-forêt de Khimi ?".

Le mouvement de défense ne s’arrête pas là et souhaite présenter un de ses membres, Evguenia Tchirikova, à la prochaine élection du maire.

Photo : Ekooborona

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Russie31
Russie28
Russie40
Russie11
Russie18
Russie24
Russie42
Russie09
Russie20
Russie07
Russie45
Russie13