L'opposition tente une nouvelle fois de s'unir

Par Aurialie le 24.11.2008 à 23h04

Entre 350 et 500 militants anti-kremlin se sont rassemblés ce week-end à l’hôtel Islmaïlovo pour former un (énième) mouvement d’opposition démocratique au nom à la fois lourd et prometteur : Solidarnost. Le lieu et l’heure de la conférence étaient restés secrets jusqu’au dernier moment afin d’empêcher toute tentative étatique de la faire échouer (par ex. refus de louer la salle). D’ailleurs, pour Garry Kasparov, le fait que ce congrès ait pu se tenir est déjà une victoire. Des activistes des mouvements jeunesses pro-Kremlin Russie jeune et la Jeune garde de Russie unie étaient tout de même présents pour railler l’initiative de l’opposition. Habillés en costumes d’extraterrestre, ils leur ont conseillé d’aller sur la Lune pour y construire une démocratie et leur ont donné "des certificats d’acquisition d’une sépulture dans un cimetière lunaire"... charmant !

Ce nouveau mouvement veut se battre pour des règles du jeu honnêtes et proposer une alternative au régime actuel. Ilia Iachine, leader des Jeunes Iabloko, a déclaré que les participants de la conférence avaient devant eux l’ambitieuse mission de fonder le plus grand mouvement d’opposition démocratique. Vladen Maksimov, ancien leader de la section moscovite de l’Union des forces de droite (SPS), a remarqué qu’il devait y avoir à Moscou la plus forte organisation de Solidarnost : "Nous devons faire en sorte que dans 6 mois personne ne sache plus qui est dans quelle organisation." Lev Ponomarev a rajouté que la principale tâche de celle-ci devait être de trouver une langue commune entre entre les activistes politiques et les citoyens, venant de mouvements et partis différents.

Boris Nemtsov, fondateur et ancien membre du SPS, était également présent et a déclaré que les remarques sceptiques à l’adresse du nouveau groupement ne sont pas justifiées : "On nous dit : vous vous querellez, vous voulez tous être des chefs. Cependant nous tirons les leçons de nos erreurs. Nous n’aurons pas de leader, nous aurons une direction collégiale." Espérons que M. Nemtsov ait raison car les annonces d’union pour former un grand parti d’opposition sont légion (entre autres, ici et ). Mais cette fois, l’opposition de gauche et d’extrême gauche n’a pas été conviée et la modification récente de la Constitution, passant le mandat présidentiel de 4 à 6 ans, est un premier combat qui fait l’unanimité dans les rangs de l’opposition démocratique.

Prochaine étape le 13 décembre avec la réunion statutaire de Solidarnost.

Sources : Newsru.com et Voine net

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Russie27
Russie05
Russie38
Russie26
Russie29
Russie22
Russie24
Russie09
Russie39
Russie11
Russie45
Russie32