Géorgie : rendez-vous dans 40 jours

Mikheïl Saakachvili a annoncé qu’il prenait congé du poste du président de la Géorgie en raison de la tenue prochaine de l’élection présidentielle anticipée, le 5 janvier 2008 : "Dès demain je commence ma campagne électorale. Pendant 40 jours le président du parlement, Nino Bourdjanadze, remplira les obligations du président." Il a également appelé le gouvernement à faire des efforts pour la préservation de la stabilité et du calme lors de la période préélectorale.

Cette démission clôt une période agitée en Géorgie, qui a commencé le soir du 7 novembre 2007, après la répression d’une manifestation d’opposition (600 personnes blessées) et la fermeture de la chaîne de télé Imedi TV. Quelques heures plus tard, l’état d’urgence était déclaré. Il a été levé neuf jours plus tard, le 16 novembre, en même temps qu’a été annoncée la démission du Premier ministre Zourab Noghaïdeli, remplacé par Lado Gourguenidze.

Hier, le 23 novembre, la Révolution des Roses, qui avait mené Saakachvili au pouvoir, fêtait son 4e anniversaire dans une ambiance forcément tendue.

Photo : Manifestation du 7 novembre, souce Ria Novosti

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Russie24
Russie18
Russie30
Russie27
Russie05
Russie19
Russie14
Russie13
Russie37
Russie06
Russie15
Russie38