Fermeture arbitraire de la Maison des journalistes

La Maison centrale des journalistes de Moscou a été condamnée à trois mois de fermeture administrative pour non-respect des principes de sécurité anti-incendie. Si le secrétaire général de l’Union des journalistes, Igor Iakovenko, ne nie pas ces faits, il souligne que la plupart des immeubles de Moscou ne respectent pas ces principes. Alors pourquoi les condamner eux et pas les autres ? Tout simplement parce que la Maison des journalistes a servi de locaux à l’organisation d’une conférence de l’Autre Russie.

Un jour avant l’investigation des pompiers, ce sont des policiers qui sont venus vérifier les rapports comptables pour savoir quels étaient leurs liens financiers avec la coalition politique de Garry Kasparov, Mikhaïl Kassianov et Edouard Limonov.

Igor Iakovenko va bien évidemment faire appel de cette décision, car la Maison des journalistes ne se remettrait pas d’une fermeture de trois mois. L’activité serait paralysée et les locaux deviendraient inutiles. Encore un nouvel exemple de l’autoritarisme d’un pouvoir qui cherche à étouffer toute opposition.

Source : Kasparov.ru

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Russie33
Russie04
Russie45
Russie25
Russie41
Russie37
Russie10
Russie44
Russie01
Russie35
Russie23
Russie03