Tous les articles sur le mot clé : armée

Les Cahiers d'Igort

Par Aurialie le 15.03.2012 à 23h57

Contrairement à ce que je pensais, il y a pas mal de BD qui se déroulent en Russie ou en URSS. Dernières sorties, les BD du dessinateur italien, Igort, qui traitent d’aspects assez sombres de l’histoire russe et soviétique : Les Cahiers Ukrainiens - Mémoires du temps de l’URSS, sortis en juin 2011, mettaient en image les témoignages d’Ukrainiens ayant vécu la famine des années 30, la collectivisation forcée, la catastrophe de Tchernobyl, ... Les Cahiers Russes - La guerre oubliée du Caucase, sortis en début d’année, part de l’assassinat d’Anna Politkovskaïa, pour montrer la violence d’une partie de la Russie actuelle : la brutalité des soldats russes en Tchétchénie, les zatchistkas, les tragédies de Nord-Ost et de Beslan (pour lesquelles Anna Politkovskaïa a essayé de servir de médiateur), les assassinats de Stanislas Markelov et Anastasia Babourova, ...

Les dessins d’Igort sont d’une noirceur impressionnante, il tente de mettre en image les témoignages recueillis par Anna Politkovskaïa, mais aussi par lui-même lors de ses nombreux voyages en Russie, Sibérie et en Ukraine.

Plusieurs médias ont parlé du dernier ouvrage d’Igort : Télérama (média pour lequel l’auteur commente trois planches), FranceTV (qui rappelle que l’organisation Amnesty International s’est associée à cet ouvrage), le Mouv’, RFI, Rue89 ...

Bref, si vous n’avez pas beaucoup de temps pour lire, je vous conseille de lire ces deux BD témoignages, elles valent vraiment le coup.

En Russie, on manifeste, on manifeste et on danse

Par Aurialie le 23.05.2011 à 23h44

Jeunes ou âgées, les femmes russes ont manifesté la semaine dernière, comme le montrent ces reportages-photos d’Ilya Epichkine. Une demi-douzaine de filles se sont réunies devant le monument de Griboedov à Tchistye Proudi contre l’armée obligatoire et pour demander la mise en place de l’armée de métier.

Alors que leurs ainées, au nombre de 3.000, ont envahi le métro moscovite, avec ces ponchos blancs, où il était écrit : "Il y a quelque chose qui ne va pas ? Enfantez !"

Et d’autres ont dansé... Comment peut-on dire qu’il y a un problème de liberté d’expression en Russie alors que les Russes n’arrêtent pas de manifester, tout le temps, pour n’importe quel motif m’a-t-on déjà demandé ? C’est vrai ça, comment ? ...

Source photos : OnLife.me

Pourquoi la Russie ne sera jamais membre de l'Otan

Par Aurialie le 21.11.2010 à 00h14

Le 19 et 20 novembre se tenait un sommet Otan/Russie à Lisbonne. Pour rappel, l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord avait pour vocation initiale d’assurer la sécurité de l’Occident au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, en prévenant d’éventuels soubresauts d’impérialisme allemand et en luttant contre les ambitions de conquête de l’empire soviétique, militairement organisé dans le cadre du Pacte de Varsovie (merci Wikipedia). Depuis la fin de l’URSS, il est parfois question de l’intégration de la Russie dans l’Otan. Mais un article de Michael Bohm, publié dans The Moscow Times, rappelle les 5 raisons pour lesquelles la Russie ne rentrera jamais dans l’Alliance Atlantique (et que l’ours ne mettra jamais son costume de l’Otan). En voilà une traduction partielle.

1- Les règles de l’Otan
L’Otan exige que ces membres aient un contrôle civil et démocratique de leurs forces armées, que leur budget de la défense soit transparent et que des investigations indépendantes soient menées sur les erreurs et les abus militaires. Mais en Russie, selon le journaliste, "le contrôle civile sur le militaire est un anathème des principes de base de la verticale du pouvoir du Premier ministre, Vladimir Poutine. (…) En Russie, un manque de responsabilité publique et parlementaire permet au ministre de la Défense de masquer l’étendue véritable de ses déficiences, erreurs et retards généreux. En outre, une structure militaire fermée permet également que se perpétue la corruption généralisée à tous les niveaux de l’armée."

2- La Russie a besoin de l’Otan comme un "ennemi", non pas comme un partenaire
L’Otan est perçue par les forces conservatrices et nationalistes, qui dominent l’establishment de la défense et la sécurité, comme une alliance intrinsèquement anti-russe. L’Otan est vu comme un outil de l’agression impérialiste des Etats-Unis et de son expansion militaire, un "Léviathan de fer qui écrase toute l’humanité", comme l’a dit Maxime Chevchenko, journaliste à Pervyi Canal.

3 – La Chine
Si la Russie devenait membre de l’Alliance, cette dernière se trouverait alors à la frontière de la Chine (la Russie a une frontière commune de 4.000 km avec la Chine). Cela romprait l’équilibre de la sécurité mondiale tripolaire entre l’OTAN, la Russie et la Chine, qui pourrait voir l’union des deux premiers comme un moyen de la contenir ou de l’affaiblir. Ce qui n’est clairement pas dans l’intérêt de la Russie ou des États-Unis, qui ont tous deux de profonds liens économiques avec la Chine.

4 – L’Organisation du traité de sécurité collective
L’OTCS est une organisation à vocation politico-militaire regroupant la Russie, la Biélorussie, l’Arménie, le Kazakhstan, le Kirghizistan, l’Ouzbékistan et le Tadjikistan. L’adhésion à l’Otan signifierait donc la fin de l’OTSC et comme le dit Vladimir Rogozine : "Nous pouvons traiter nos problèmes de sécurité de façon indépendante. ... Nous n’avons pas besoin de l’OTAN."

5 – Les ambitions mondiales de la Russie
L’adhésion de la Russie à l’Otan signifierait la fin du rêve de la Russie de rétablir son ancien statut de superpuissance. La Russie deviendrait "juste un autre grand pays européen" au même niveau que l’Allemagne, la Grande-Bretagne ou la France - un "sacrilège" pour les nationalistes, qui se souviennent de l’époque où l’Union soviétique était plus grande et plus puissante que ces trois pays combinés.

Source : The Moscow Times

Le chiffre du jour : 273

Par Aurialie le 17.10.2009 à 23h51

C’est le nombre de soldats russes qui ont péri à la suite de crimes, incidents, suicides depuis le début de l’année, selon le site du ministère de la Défense de la Fédération de Russie. Plus précisément, 137 se sont suicidés, 88 se sont tués dans des accidents, 20 dans des accidents de la route, 17 ont été victimes d’un meurtre, 7 d’une mauvaise manipulation de leur arme et 4 de la dedovchtchina (bizutage des anciens). Les chiffres peuvent paraître élevés, mais il y a un net progrès par rapport à 2008, puisque 471 militaires avaient péri dans l’exercice de leur fonction (hors combat), près de la moitié d’entre eux (231) s’étaient suicidés.

Source : Lenta.ru

La photo du jour

Par Aurialie le 29.04.2009 à 00h26

Le bloggeur russe  ?????????? ?????? a pris cette excellente photo hier sur la rue Tverskaïa, lors d’une répétition de la parade militaire du 9 mai. Derrière le char, sur le panneau publicitaire, il est écrit "Devenir plus libre et se réjouir, devenir plus libre et agir". Cette pub pour une carte de crédit est serait un assez bon slogan pour l’armée en général et pour toutes les armées dites de libération en particulier.

Des femmes de courage

Par Aurialie le 09.03.2009 à 23h19

Chaque année, à l’occasion de la journée de la Femme, le prix "Women of Courage" est attribué par l’Etat américain à huit femmes qui se sont battues pour la justice sociale et les droits de l’Homme dans le monde. Pour la première fois, une femme russe est récompensée : Véronika Martchenko, fondatrice et dirigeante de la fondation Droits de mères. Voilà 20 ans que Martchenko tente d’attirer l’attention de l’opinion publique sur la situation des forces armées, qu’elle enquête sur les circonstances véritables des décès de militaires en temps de paix et qu’elle dénonce les violations des droits de l’Homme dans l’armée. En 20 ans, la fondation a apporté une aide juridique à 80.000 familles de soldats décédés.

Les autres lauréates sont Wazhma Frogh (Afghanistan), Norma Cruz (Guatemala), Suaad Allami (Irak), Ambiga Sreenevasan (Malaisie), Hadizatou Mani (Niger), Mutabar Tadjibayeva (Ouzbékistan), et Reem Al Numery (Yemen).

La question avec ces prix est souvent de savoir s’ils récompensent vraiment le combat d’une personnalité ou bien s’ils servent à montrer du doigt la situation des droits de l’Homme dans un pays qui n’est pas un allié des Etats-Unis ou d’un pays occidental.

Militarisation anti-crise ?

Par Aurialie le 23.02.2009 à 23h59

Hier, je relayais un article de RFI faisant référence à la volonté de Dmitri Medvedev de proposer un nouveau contrat à la population russe pour résoudre la crise, meilleure solution que celle d’imposer un régime totalitaire et supprimer toute dissidence. Mais quand on lit la traduction par Courrier International d’un article de RBK Daily sur le renforcement de l’appareil de sécurité devant les risques d’instabilité liés à la crise, on est tout de suite moins optimiste.

Morceaux choisis de l’article : Le président Dmitri Medvedev a décidé de constituer une unité fédérale de réserve composée d’agents issus des administrations de la force publique au moment même où le Comité des pêches a annoncé que les gardes-pêche seraient dotés d’armes à feu et qu’une brigade spéciale de lutte contre les braconniers serait créée. Par ailleurs, la production de nouveaux blindés chargés de disperser les manifestants a été lancée. Ainsi, le total des effectifs relevant de diverses structures militarisées mais destinés à répondre aux défis intérieurs russes est en train de dépasser celui de l’armée. Selon les observateurs, la réponse à la crise choisie par les autorités est une militarisation de l’appareil d’Etat.

"Une partie des hauts fonctionnaires fédéraux vit dans l’illusion qu’il est possible de se prémunir des effets de la crise à l’aide de méthodes militaires, déplore le député Guennadi Goudkov, membre de la Commission de la sécurité à la Douma. C’est complètement irréaliste. L’Histoire fourmille d’exemples montrant que la militarisation de l’Etat ne fait qu’aggraver le risque d’affrontements armés."

Le sujet est d’actualité, aujourd’hui c’est la fête des défenseurs de la Patrie. Mais c’est aussi l’anniversaire de Kasimir Malevitch, créateur du suprématisme.

Le chiffre du jour : 471

Par Aurialie le 20.01.2009 à 00h37

C’est le nombre de militaires morts pendant l’exercice de leur fonction (hors combat) ou leur temps libre en 2008, soit 29 de plus qu’en 2007. Les causes de ces décès sont les suivantes :

  • 231 suicides, dont 16 rien qu’en décembre (+8 par rapport à 2007)
  • 121 accidents
  • 50 accidents de voiture (non respect du code de la route)
  • 26 meurtres ou décès par imprudence
  • 24 morts pour excès d’autorité et violation des règles réglementaires des relations entre les militaires (+9 par rapport à 2007)
  • 19 morts pour violation des règles du maniement des armes.

Pas d’amélioration dans l’armée russe en 2008, peut être en 2009...

Source : Newsru.com

Les anti-prix de l'armée russe

Par Aurialie le 15.12.2008 à 00h33

En 2003, des organisations citoyennes de défense des droits de l’homme dans l’armée ont décidé de "distinguer" le fonctionnaire ou le militaire ayant violer de la manière la plus criante les droits d’un appelé. Cet anti-prix, appelé la massue d’or "zolotaïa kouvalda" (un instrument qu’une personne utilise sans connaissance particulière, ni précision), a été attribué en 2003 à Sergueï Samarkhanov, lieutenant-colonel du Commissaire militaire de la région de Perm, pour s’être trompé dans l’affectation de deux jeunes appelés au nom assez proche : Alexandre Valeev et Alexandre Volegov. Ce dernier a été poursuivi pour désertion, les poursuites ont cessé une fois qu’il a pu écrire une lettre à ses parents pour dire où il avait été envoyé.

En mars 2004, le lauréat a été le gouverneur de la région de Kaliningrad, Vladimir Egorov pour le succès dans l’organisation de l’"école de la survie pour les vrais hommes". En 2003, Sergueï est envoyé par ses parents à l’armée. Il effectue ses trois jours en novembre dans de terribles conditions (boue, humidité, froid), le pire étant les passages à tabac et l’extorsion de fonds (10 roubles pour aller aux toilettes, 50 roubles pour téléphoner). Il est finalement envoyé dans le nord, avec l’interdiction de prendre les vêtements chauds donnés par ses parents. De l’inhumanité à l’état pur.

En 2005, ce sont deux massues d’or qui ont été attribuées : la première, pour l’appel du printemps 2004, est revenue à l’administration militaire de Sormovski de la ville de Nijni-Novgorod pour avoir envoyé des lettres de menaces (menaces de poursuites judiciaires) à certains futurs appelés pour qu’ils fassent l’armée.

La deuxième massue d’or, pour l’appel d’automne 2004, est revenue au chef de la région de Chebekino, A.V. Bespalov, pour les conditions dans lesquelles se passait la visite médicale des conscrits (sans aucune intimité), violant la déclaration des droits de l’homme ainsi que la constitution russe garantissant la dignité humaine.

En 2006, c’est le médecin-colonel Arcady Timoféévitch Bouianov, chef de la commission militaro-médicale du bureau de recrutement de la région de Kaliningrad, qui a obtenu l’anti-prix pour ne pas avoir réformé un jeune, pratiquement sourd de l’oreille gauche.

Cette année, elle est revenue à une Tatiana Golikova, la ministre de la santé et du développement social pour avoir modifié une loi, enlevant l’attribution d’une allocation mensuelle de 6.000 roubles aux familles de militaires appelés pour leur service en 2007 et ayant des enfants nés 2008. Deux mille familles se trouveraient maintenant en difficulté financière.

La réforme de l’armée continue, non sans difficulté et même mécontentement de la part des gradés.

Source : Infolegal.ru et IKD/Action collective

Le chiffre du jour : 23

Par Aurialie le 22.10.2008 à 00h02

Si la Russie peut être inquiète de la baisse des cours du pétrole, elle sait qu’elle pourra toujours se rattraper avec la vente d’armes. Le volume de livraison à l’étranger entre janvier et septembre 2008 a augmenté de 23% par rapport à la même période en 2007.

Près de 72 pays achètent des armes à la Russie, mais l’Inde et la Chine représentent 70% des exportations russes, viennent ensuite l’Algérie, le Vénézuela, la Malaisie, le Vietnam et l’Indonésie. A la fin de l’année, le gouvernement espère engranger 8 milliards de dollars grâce à ce secteur d’activité.

Source : Newsru.com

Bienvenue... enfin presque

Par Aurialie le 29.08.2008 à 21h32

Parmi des photos montrant des habitants d’Ossétie du Sud célébrant la reconnaissance de leur indépendance par la Russie, se trouvait cette singulière image d’un char devant un panneau souhaitant la bienvenue au nouveau arrivant. Le message est ainsi on-ne-peut-plus-clair !

Source photo : vova-dmitrenko.livejournal.com

Des signatures pour la paix

Alors que des côtés russes et géorgiens, l’armée se prépare à une éventuelle guerre, les défenseurs russes des droits de l’homme lancent un nouvel appel urgent à la paix et tentent de récolter les signatures des pacifistes, hostiles à toute activité militaire à la frontière russo-géorgienne. Un premier appel avait été lancé le 3 octobre 2006.

Pour certains, l’activité de ces derniers jours résonne comme un funeste rappel de juillet et août 1914 : provocations, explosions, transferts de troupes, déclarations guerrières, … Une réaction en chaîne qui pourrait avoir des conséquences politiques malheureuses : exclusion du Conseil de l’Europe, rupture avec l’Europe et le reste de l’Occident, montée du patriotisme et chauvinisme, annulation des Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi, … Et cela dans le but d’asseoir sa domination sur une république indépendante.

Pour apporter votre soutien au groupe Helsinski de Moscou et au mouvement "Pour les droits de l’homme", envoyez un mail avec vos coordonnées à zpch[at]zaprava.ru ou zpch[at]mail.ru.

Pas de progrès dans l'armée russe

Par Aurialie le 02.07.2008 à 23h23

Alexandre Kanchine, président de la commission de la chambre publique des vétérans, des militaires et des membres de leurs familles, a présenté un bilan très négatif de la situation dans l’armée de la Fédération de Russie. Il y prospère le désordre et la corruption, les hauts gradés y ont un pouvoir incontrôlé, peu a peu mettent en location bâtiment, champs et terrains de ministère de l’Armée.

Dans un rapport sur "la corruption dans les structures de force comme menace de la sécurité nationale", il y est dit que l’année passée, la responsabilité pénale de 224 officiers principaux, 180 colonels et 16 généraux a été engagée pour crimes divers. La corruption même y est très présente : pour obtenir une mutation, le règlement d’une prestation en espèces, résoudre des problèmes quotidiens, … le paiement d’une redevance aux supérieurs est monnaie courante.

Enfin, Kanchine a annoncé qu’au premier trimestre, 200 militaires sont morts hors des périodes de combat. A la fin de l’année, ces pertes pourraient correspondre à deux bataillons militaires.

Source : Droits de l’homme en Russie

Première nouvelle d'Oleg Kozlovski

Par Aurialie le 04.02.2008 à 00h01

Voilà un mois et demi qu’Oleg Kozlovski a été enrôlé de force dans l’armée alors qu’il est toujours étudiant, qu’un certificat médical précise bien qu’il n’est admissible qu’en temps de guerre à cause de ses problèmes de santé et qu’à la fin des ses études il aurait eu automatiquement le grade d’officier (et non pas celui de soldat, comme actuellement).

Dans son premier message, il explique que cette opération a été mise sur pied par le FSB dans le but de l’isoler. Il remercie donc toutes les personnes qui se mobilisent pour faire connaître son histoire et le faire libérer. Il sait que ce sera long, mais il pense qu’il parviendra à déjouer les plans de ses ennemis.

On ne peut que lui souhaiter d’être très rapidement libérer, quand on connaît les brutes qui sévissent dans l’armée russe. Les "Diédy" ("grands-pères") font souvent parler d’eux dans les médias pour leur violence, leur bêtise, l’absurdité de leur comportement et de leur ordre. Des vidéos montrent ainsi les humiliations qu’ils font subir aux jeunes recrues (manger du pain tartiné de dentifrice, les obliger à se tenir le plus longtemps sur un arbre, les frapper violemment, …). Il y a un an le jeune appelé Andreï Sytchev a été amputé des deux jambes après que des officiers l’ont forcé à rester accroupi 3 heures en les frappant.

Autre cas, en juillet 2006, Rail Bikmoukhameto s’est pendu à un arbre après six mois de bizutage (diedovchtchina). Quelques jours avant son suicide, il avait demandé à son père de le transférer dans un endroit où il n’y avait pas de bizutage. Un tribunal de Kazan a condamné le Ministère des finances à verser la somme de 125.000 roubles (environ 3.460€) à sa famille pour compensation morale, ce qui est bien léger par rapport aux souffrances endurées.

Top 10 des évènements marquants (Ria Novosti)

Selon Ria Novosti, les 10 évènements marquants de l’année 2007 en Russie sont les suivants :

1 - Vladimir Poutine, proclamé "personnalité de l’année" par le magazine américain Time, désignant son successeur et dévoilant son avenir politique en qualité de Premier ministre.

2 - La nouvelle loi fédérale pour les élections à la Douma d’État selon laquelle seuls des partis politiques, et non des individus, sont autorisés à participer aux législatives.

3 -La victoire écrasante de Russie unie aux élections législatives du 2 décembre.

4 - Le décès de Boris Eltsine, 1er président de la Fédération de Russie, le 23 avril suite à un arrêt cardiaque.

5 - La démission du gouvernement du premier ministre russe Mikhaïl Fradkov le 12 septembre.

6 - La suspension de la participation de la Russie au Traité sur les forces conventionnelles en Europe (FCE).

7 - L’arrestation du vice-ministre russe des Finances Sergueï Stortchak et de deux entrepreneurs, le 16 novembre dans le cadre d’une enquête sur une affaire de détournement de fonds publics.

8 - La tempête de force six du 11 novembre provoquant un nombre sans précédent d’accidents en mer d’Azov et en mer Noire.

9 - La décision du Comité international olympique choisissant la ville russe de Sotchi pour organiser les Jeux Olympiques d’hiver de 2014.

10 - La qualification de l’équipe russe de football pour la finale de l’Euro-2008 qui se déroulera l’été prochain en Autriche et en Suisse.

Tout cela est bien officiel, ma sélection d’évènements marquants prochainement !

Russie03
Russie18
Russie41
Russie25
Russie08
Russie28
Russie04
Russie06
Russie22
Russie40
Russie38
Russie23